Matrice Cadre Logique

Objectifs élargis:

–          Contribuer au développement d’un tourisme en Géorgie, Moldavie, Azerbaïdjan, incorporant de fortes exigences écologiques, sociales, économiques par la formation de ressources humaines capables de concevoir, expertiser, réaliser, commercialiser et exploiter des projets hôteliers adaptés à leur environnement.

–          Professionnaliser les programmes d’enseignement des universités dans le domaine de l’hôtellerie (en conformité avec le processus de Bologne et en utilisant l’approche par compétences) pour optimiser le management des structures hôtelières

Indicateurs de progression:

–          Coopération développée entre les ministères du tourisme et ceux de l’éducation

–          Campagnes de recrutement sur les métiers hôtellerie

–          Motivation des étudiants pour ces cursus

–          Création de nouveaux cursus d’enseignement en hôtellerie

–          Adéquation emploi formation pour les métiers du management des activités hôtelières.

Comment les indicateurs seront-ils mesurés:

–       Mesure par le ministère de l’éducation du nombre des nouveaux programmes accrédités et du nombre d’entrées en formation

–       Mesure par les ministères et organisations professionnelles de la qualité du travail mis en œuvre par les diplômés recrutés

–       Enquête par le ministère du tourisme auprès des structures hôtelières sur la conformité  des nouveaux programmes de formation.

Objectif(s) spécifique(s) du projet:

Dans chacune des 3 régions et d’ici novembre 2016 :

–          Créer une licence et deux masters professionnels en management des activités hôtelières pour le développement de l’industrie touristique en Géorgie, Azerbaïdjan et Moldavie, adaptés aux besoins spécifiques

–          Rédiger les programmes et contenus des cours

–          Former 30 analystes des métiers

–          Former 45 rénovateurs de cursus universitaires

–          Perfectionner 8 enseignants en GE et en MD, 7 enseignants en AZ et former 200 étudiants sur ces nouveaux programmes

–          Améliorer l’employabilité des étudiants pour des postes de management de structures hôtelières

–          Ouvrir 1 pôle d’excellence, centre de ressources pour le Management en Hôtellerie.

–          Développer des conventions de partenariat avec les universités européennes pour favoriser la mobilité des enseignants et étudiants

–          Créer 1 double diplôme ou diplôme conjoint

Indicateurs de progression:

–          Les 3 pôles d’excellence sont crées et fréquentés par les étudiants, professeurs, professionnels et institutions

–          Une nouvelle offre de formation est ouverte dans les 3 universités chefs de file et les 6 universités associées

–          Les professeurs sont formés pour dispenser les nouveaux programmes de formation

–          Le nombre d’étudiants entrés en formation

–          L’impact dans les structures hôtelières

–          L’existence de ressources pour la mise en œuvre des nouveaux programmes

–          Les conventions de financement passées avec les ministères et les entreprises sponsors

–          Les conventions de partenariat passées entre les partenaires.

Comment les indicateurs seront-ils mesurés:

Rôle des 3 comités de pilotage régionaux  du comité de pilotage inter –Région et des 3 évaluateurs externes et UBG (contrôle qualité) :

–          Enquête d’investigation dans les universités et les structures hôtelières

–          Audit des procédures de fonctionnement  et expertise scientifique des productions par les 3 évaluateurs externes et UBG (contrôle qualité)

–          Participation de l’évaluateur externe et d’UBG à tous les travaux

–          Registre des inscriptions des universités

–          Ressources disponibles dans les 4 pôles d’excellence

–          La solvabilité de la nouvelle offre de formation (ministère de l’éducation et individuels payants)

–          Participation des évaluateurs aux formations de formateurs

 

Hypothèses et risques:

–          Faible mobilisation : risque limité par la constitution du consortium et la demande pressante des entreprises et des ministères du tourisme

–          Accréditation et solvabilité des nouveaux cursus : elles sont d’ores et déjà assurées par les institutions partenaires du projet sous réserve de respecter les normes d’accréditation des ministères de l’éducation

–          Dans chacune des 3  régions au moins une université est habilitée à créer des nouveaux standards régionaux complémentaires aux standards nationaux.

Résultats (intangibles) et produits (tangibles):

1.1  Un guide méthodologique commun aux 3 régions

1.2  Trois plans d’action stratégiques régionaux

1.3  Six fiches métiers et titres des licences et master associés

2.1. 135 rénovateurs de cursus universitaires formés

2.2. 23 professeurs perfectionnés en U.E.

2.3  Les programmes et les cours de licence – master

2.4. 3 Pôles d’excellence pour le management en hôtellerie

2.5. Orientation professionnelle et employabilité

3.1. 200 étudiants formés dans chacune des 3 régions

3.2  Le plan d’activité pour la pérennité

3.3. Formation continue et module œnologie transversal

3.4. Trois chaires délocalisées pour partie en entreprise

3.5. Mobilité et 3 diplômes (doubles ou conjoints)

4.1  Supports – évènements – méthodologie de diffusion

5.1  Le plan qualité et sa mise en œuvre

6.1  Comités, dispositifs, mesures et outils de gestion

Indicateurs de progression:

–          Un guide méthodologique accessible à tous

–          3 plans d’action régionaux validés

–          3 diagnostics de besoins de formation exhaustifs

–          6 fiches métiers disponibles

–          Des programmes et contenus de cours disponibles et détaillés

–          Les cursus sont construits en conformité avec le processus de Bologne

–          Le nombre d’étudiants formés, leur degré de satisfaction

–          Les ressources disponibles dans les pôles d’excellence

–          Un argumentaire pour obtenir des financements des entreprises sponsors est rédigé et diffusé

–          Le taux de placement des étudiants à la fin des cursus est en augmentation

–          Le projet est l’occasion d’un rapprochement des universités avec leur environnement socioéconomique

–          Le nombre de chaires délocalisées

–          Le nombre de conventions de partenariat entre les universités européennes et les universités partenaires pour développer la mobilité des étudiants et enseignants.

–          – Le nombre de diplômes conjoints ou doubles diplômes créés.

Comment les indicateurs seront-ils mesurés:

Les 3 comités de pilotage régionaux et les 3 évaluateurs externes et UBG mesureront par des enquêtes et entretiens :

–          La pertinence des préconisations et la faisabilité du plan d’action détaillé

–          Le nombre de professeurs et de professionnels formés

–          La demande d’inscription sur les nouveaux cursus

–          Le nombre d’universités intéressées par les nouveaux cursus

–          Le nombre d’étudiants inscrits en hôtellerie sur les registres de l’université

–          Le taux de placement des étudiants

–          La mobilisation des sponsors sur la nouvelle offre

–          La fréquentation des 3 pôles d’excellence

–          Les accords passés avec les UE pour les diplômes conjoints et les doubles diplômes

–          Les accords passés entre les entreprises pour la délocalisation des enseignements.

–          Enquête de satisfaction auprès des étudiants et professeurs et structures hôtelières

Hypothèses et risques:

–          Difficultés pour accéder directement aux  informations pertinentes confidentielles lors du diagnostic : l’origine des membres du consortium sera de nature à limiter ces risques

–          Absence de moyens : les institutions impliquées sur le projet faciliteront les accréditations et les financements

–          Résistance aux changements : ce risque devrait être limité par une procédure de sélection rigoureuse des enseignants acteurs et relais, par les comités de pilotage régionaux suivant des critères de compétence et de dynamisme

–          Le contexte législatif évolutif dans l’enseignement supérieur : la présence du ministère de l’éducation permettra de faire face aux évènements en situation réelle

–          Les fluctuations du taux de change : un plan d’activité réduit a été envisagé en utilisant le site web du projet

–          La baisse démographique des étudiants :les organisations professionnelles et les ministères du tourisme feront des campagnes de promotion des métiers de l’hôtellerie.